Nombre de visiteur
sam. Déc 3rd, 2022

Histoire de la FIVTA

Le tir à l’arc trouve ses origines dans toutes les sociétés traditionnelles au Moyen âge. Il servait d’abord à la chasse puis est devenu une arme dans toutes ces sociétés pour la conquête de nouveaux territoires donc pour la guerre.

Aux USA, ce sont les tribus indiennes qui utilisaient l’arc et les flèches pour se protéger de leurs adversaires. Puis l’apparition des armes à feu provoque la fin de l’utilisation militaire de l’arc.

Dans tous les pays africains et dans la civilisation Egyptienne, la pratique du tir à l’arc faisait partir du quotidien. En Côte d’Ivoire, c’est particulièrement chez les Lobi et les Sénoufo que la pratique du tir à l’arc s’est fort bien illustrée. Le tir à l’arc devient alors un loisir puis un sport à part entière.

Cette discipline a connu une progression rapide en tant que sport de haut niveau surtout aux Jeux Olympiques depuis sa première participation en 1900 aux Jeux Olympiques de Paris en France.

Pour sa gestion et son développement, une Fédération Internationale de Tir à l’Arc a été fondée en 1931, créant ainsi un cadre réglementaire de pratique de ce sport. 

En Côte d’Ivoire, la gestion du tir à l’arc était faite par la Fédération ivoirienne de tir. Il a donc fallu que les groupes isolés qui pratiquaient cette discipline depuis quelques années déjà (1988), eu égard à l’existence d’une fédération internationale de tir à l’arc, ont décidé de la création d’une fédération nationale ivoirienne de tir à l’arc.

C’est le 24 avril 1999 que trois (3) clubs ont créé la fédération ivoirienne de tir à l’arc à l’issue d’une assemblée générale. La FIVTA s’est ensuite affiliée à la World Archery Federation (Fédération Internationale de Tir à l’Arc – FITA).

Elle est devenue membre de la World Archery Federation (Fédération Internationale de Tir à l’Arc – FITA) depuis le Congrès de 2001.

La World Archery Federation (Fédération Internationale de Tir à l’Arc – FITA) dont le Siège est à Lausanne en Suisse compte en son sein de nombreuses fédérations nationales de plusieurs pays du monde (Afrique – Amérique – Asie – Europe – Océanie).

Si la pratique du Tir à l’Arc en Côte d’Ivoire a été pendant longtemps le fait de quelques passionnés isolés, le Tir à l’Arc version World Archery Federation (Fédération Internationale de Tir à l’Arc – FITA) a été introduit en Côte d’Ivoire par le canal de Monsieur Méral Joseph, président du club des archers de Daloa en 1986.

Depuis, ce sport est pratiqué par des clubs bien structurés avec de nombreuses compétitions internes.

Cette situation a contribué à faire des archers ivoiriens, des athlètes jouissant d’une expérience qui profite aujourd’hui aux actions de la F.IV.T.A.

Depuis quelques années, les expériences effectuées dans diverses communes et les différentes séances d’entraînements et stages ont permis de mettre en évidence la possibilité de parvenir à faire du Tir à l’Arc, un sport populaire.

L’initiation et l’encadrement de plus grands nombres de jeunes dans les établissements sportifs et scolaires et la sensibilisation des pouvoirs publics et les collectivités locales feront du Tir à l’Arc une discipline qui gagnera le cœur du public sportif ivoirien.

Des études à ce propos sont en bonnes voies. Elles se trouvent fortement justifiées et confortées par les réactions du grand public.

Nous avons pour preuve la récente participation des Archers de l’Association Sportive des Archers d’Abidjan (ASAA) au 1er Salon des Sports et Loisirs à Abidjan 2009, remportant le trophée SGBCI de la Meilleurs Fédération participante et la FIVTA qui remporte le trophée de la meilleure fédération à l’édition 2010 de ce même salon.

Toute chose qui fait de la Côte d’Ivoire un terrain propice au développement et à la vulgarisation du Tir à l’Arc.

La récente victoire de nos athlètes aux compétitions internationales : champion d’Afrique de tir en plein air en mars 2012 et la qualification pour les Jeux Olympiques de Londres 2012 et les précédentes victoires au TIZOCATA sont des éléments catalyseurs des jeunes qui s’intéressent à ce sport ainsi que les autorités administratives sportives nationales.



Monsieur ESSIS Mi-Carême Moïse

Depuis le 05 décembre 2009


Monsieur CISSE Ousmane Yannick

24 Avril 1999 – 27 juin 2009